Marin Dacos, lauréat de la médaille 2016 de l’innovation du CNRS

actus

 

Crédits photographiques Frédérique PLAS/CNRS Photothèque

Crédits photographiques Frédérique PLAS/CNRS Photothèque

La médaille de l’innovation du CNRS, créée en 2011, honore des recherches scientifiques exceptionnelles ayant conduit à une innovation marquante sur le plan technologique, thérapeutique ou sociétal et valorisant ainsi la recherche scientifique française. Chaque année, un jury décerne entre une et cinq médailles à des chercheurs et ingénieurs du CNRS, d’autres organismes de recherche, des universités et des grandes écoles, ou encore à des industriels très engagés dans des actions de recherche.

Cette année, Marin Dacos, directeur du Centre pour l’édition électronique ouverte (Cléo[1]) et pilote de BSN 7, est un des lauréats de ce prix prestigieux. Il s’agit du second lauréat pour les SHS en 6 éditions.

OpenEdition est une infrastructure complète d’édition électronique au service de la communication scientifique en sciences humaines et sociales. Cet équipement d’excellence rassemble quatre plateformes complémentaires et a été reconnu Infrastructure nationale de recherche le 1er janvier 2016.
Revues.org diffuse désormais plus de 400 revues numériques et est reconnue comme une des grandes plateformes de diffusion de revues scientifiques. Hypotheses.org rassemble près de 1500 « carnets de recherche » constituant un lieu sans équivalent de débat scientifique et de transfert des SHS vers différents publics. OpenEdition Books accueille plus de 2500 ouvrages et est aujourd’hui l’un des leaders dans la diffusion électronique d’ouvrages de recherche. Calenda enfin est une plateforme en ligne dédiée à l’actualité de la recherche en SHS qui regroupe près de 32 000 annonces d’évènements scientifiques.
Une masse critique de contenus, de technologies et de compétences permet de dépasser la simple mise en ligne de documents scientifiques, en misant sur de nouveaux usages éditoriaux, sur l’internationalisation, sur un modèle économique durable et sur des innovations technologiques régulières. OpenEdition permet le développement d’une édition électronique de haut niveau et d’envergure internationale : 64 millions de visites en 2015, soit 30 millions de visiteurs uniques, pour 385.000 documents diffusés en français, anglais, allemand, espagnol ou portugais.

Agrégé d’histoire en 1996, Marin Dacos, démarre des recherches en histoire de la photographie amateur en milieu rural avant de créer Revues.org en 1999, puis Calenda en 2000. Il interrompt ses recherches historiques et rejoint le CNRS en 2007 où il s’impose comme un précurseur dans la révolution de la numérisation des supports de publication. Il crée le Cléo – Centre pour l’édition électronique ouverte – qui développe et administre, sous le label OpenEdition, les différentes plateformes adaptées à ces nouveaux supports, principalement pour les SHS, et au sein duquel sont nés Hypothèses en 2008, OpenEdition Books en 2012 et OpenEdition Lab (cellule de Recherche et développement) en 2013.
Très impliqué dans la diffusion en libre accès des résultats de la recherche et dans l’émergence de nouvelles formes de publications, il joue un rôle fondamental dans le développement du numérique en SHS et dans l’émergence de solutions structurantes pour un libre accès durable. Actif dans plusieurs organisations nationales (BSN), européennes ou internationales (Dariah) dédiées à l’édition électronique, il est aujourd’hui l’un des acteurs incontournable des humanités numériques.
A l’heure où des dispositions législatives de la loi numérique cherchent à doter la France d’un régime favorable à la science ouverte, le travail continu de Marin Dacos depuis près de 20 ans permet à l’ensemble des SHS de disposer d’infrastructures mutualisées performantes, appropriables, visibles et économiquement viables.

Lien vers le discours rédigé pour la remise de la médaille : https://bn.hypotheses.org/11728.

[1] Unité Mixte de Service – CNRS, Université d’Aix Marseille, EHESS, Université d’Avignon