La recherche européenne et Brexit

veille

Dans un article publié le 4 juillet 2016, le bulletin de veille du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation du Québec souligne que le Royaume-Uni est un important bénéficiaire de financements européens et que sa sortie de l’Union européenne aura une incidence sur les programmes scientifiques menés en partenariat avec d’autres pays européens.

C’est ainsi, par exemple, que dans le cadre du programme Horizon 2020 le Royaume-Uni est à la première place depuis 2014 en lançant 38 % des projets.

Pour plus d’information, cliquez ici