Étude sur les coûts éditoriaux de production des revues de recherche en Sciences humaines et sociales

Résumé exécutif

De mars 2014 à janvier 2015 le groupe édition de BSN a mené une enquête avec pour objectif de collecter une information récente et représentative de la diversité des situations, au sujet des coûts éditoriaux des revues de recherche, dans toutes les disciplines, afin de faire un état des lieux complet et à jour.

Par cette enquête, il s’agissait de dégager les paramètres communs aux différentes revues en matière de fonctionnement et de financement éditorial, et d’en déduire des recommandations pour accompagner les revues qui le souhaitent vers un accès ouvert réaliste et compatible avec leur organisation. Pour cela, il est apparu essentiel de connaître l’ensemble des coûts de production d’une revue scientifique : travail des textes, mise en page, diffusion, distribution afin de pouvoir appréhender quel est le financement supporté par les secteurs public et privé en termes de plus-value éditoriale.

Cette enquête s’est adressée à toutes les revues de recherche, dans toutes les disciplines, qu’elles soient actuellement en libre accès, accès ouvert ou en accès exclusif. L’enquête a commencé par une dizaine d’entretiens qualitatifs, menés avec des responsables de revues ou des secrétaires d’édition afin de décrire en détail le fonctionnement scientifique et financier de leur revue et d’évoquer leur perception de l’accès ouvert.

Ces premiers entretiens ont permis de poser les différentes étapes de la chaîne éditoriale et de recueillir des informations sur le temps et le coût nécessaire à chacune des tâches de cette chaîne et cela pour plus de 15 revues scientifiques. Pour compléter et renforcer ces premiers résultats, un questionnaire quantitatif de 66 questions a été envoyé à 300 personnes travaillant dans des presses universitaires ou centres de recherche français dont une part de leur activité est dédiée à l’édition de revues scientifiques à comité de lecture.

L’enquête a permis d’obtenir des résultats probants pour 50 revues scientifiques en SHS en France. Le nombre trop faible de réponses pour les revues STM n’a pas permis de tirer des conclusions généralisables pour ces disciplines.

Les conclusions de l’enquête ont été présentées en anglais en Australie en juin 2015 lors du colloque DH2015, et ont été publiées par la Revue Française des Sciences de l’Information et de la Communication (RFSIC).