BSN 3 : signalement

Objectifs

  • Mutualiser les efforts pour signaler un maximum de ressources disponibles de toute nature (article, revue, ouvrage, données…) ;
  • Améliorer le signalement des ressources disponibles et ainsi faciliter l’identification et l’accès à une information pertinente ;
  • Assurer un signalement de la production scientifique française.

Cadre général

Les outils du signalement en bibliothèque sont :

  • Les catalogues généraux, souvent fédérés au sein de catalogues collectifs: SUDOC pour l’ESR (qui est aussi un outil partagé de production), Catalogue collectif de France (CCFr) fédérant le Sudoc, le catalogue de la BnF et ceux des fonds anciens et/ou locaux de 60 bibliothèques municipales;
  • Les catalogues spécialisés : Calames pour les manuscrits et archives de l’ESR, Archives et Manuscrits pour la BnF.

L’exhaustivité de ces catalogues est loin d’être totale : en 2011, plusieurs millions de fiches restaient encore à transférer sur informatique ou à cataloguer dans les bibliothèques de l’ESR.

D’autres dispositifs de signalement se sont progressivement mis en place, répondant à des besoins spécifiques ou s’adressant à des communautés ciblées, notamment :

  • Le catalogue RefDoc de l’INIST-CNRS pour la fourniture de documents ;
  • Les bases de données par grands domaines disciplinaires (Francis, Pascal de l’INIST-CNRS) pour la valorisation de la production scientifique.
  • Les archives ouvertes ou institutionnelles, les éditeurs, les centres de numérisation… signalent également les documents dont ils assurent la diffusion.

Enfin, les moteurs de recherche sont venus questionner l’existence même des catalogues comme outils structurés d’accès à l’information :

  • Moteurs de recherche universels : Google, Yahoo, Bing… ;
  • Spécialisés : Google Scholar, Isidore pour les SHS etc.

Projets en cours

Deux recommandations du groupe BSN3 ont été retenues parmi les actions clés 2012 par le comité technique de la BSN.

1 Signalement de toute la documentation accessible sur le territoire, en faisant le lien avec la ressource dans le cadre du contrôle des droits.

L’objectif est de disposer d’une cartographie complète de l’offre documentaire française comprenant l’intégralité des ressources en ligne disponibles sur le territoire, quel que soit leur mode d’acquisition (licences nationales, abonnements courants des établissements).

Voir ici

2 Référentiel de la production scientifique française en s’appuyant sur des référentiels communs aux universités et organismes (unités, thématiques, auteurs,…) : projet Conditor

La plupart des organismes et universités ont mis en place un dispositif pour recenser les publications de leurs chercheurs ou de leurs structures de recherche. Partant du constat que le travail est très souvent redondant et pourrait gagner à être mutualisé, le projet propose de référencer la production scientifique ESR en exploitant les différentes sources existantes, d’enrichir les données collectées au bénéfice de l’ensemble des acteurs concernés, et de contribuer à terme à organiser plus efficacement le travail pour minimiser les efforts de chaque acteur.

Afin d’appréhender concrètement les efforts à consentir et les difficultés à surmonter ainsi que les bénéfices d’une telle réalisation, une première expérimentation, s’appuyant sur des réservoirs existants au sein des organismes ou universités et sur des acteurs volontaires, a été lancée en avril 2013 afin d’avancer dans la façon de procéder…

Le projet Conditor.

Acteurs

Pilotes

AYMONIN David, directeur de l’ABES

CORET Annie, CNRS

Participants

ABES, ADBU, BnF, CCSD, CEA, COUPERIN, DIST-CNRS, FMSH, INIST-CNRS, INRIA, Le Cléo, PERSEE, RNBM, TGE-ADONIS

————————
Plus d’information