BSN 1 : acquisitions

Objectifs

Cette action vise à renforcer les capacités de recherche de la France en améliorant l’accès à l’IST et de garantir une cohérence aux initiatives, de rendre plus efficace la dépense publique, et de mettre en œuvre des licences nationales, nouvel outil de contractualisation avec les éditeurs.

  • Assurer à l’ensemble de la communauté de recherche nationale l’accès à l’information utile en tenant compte des besoins disciplinaires variés
  • Garantir et développer la qualité du service en enrichissant les portails existants
  • Clarifier le rôle des acteurs pour rationaliser la négociation et les processus et politiques liés à la mise à disposition, au référencement et à l’archivage des ressources
  • Limiter le poids du développement de la documentation numérique dans les budgets des acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche

Cadre général

Les acquisitions de ressources documentaires sont effectuées par les différents opérateurs, notamment les universités, les grandes écoles, les organismes de recherche, les établissements publics de santé, la BNF, la BPI et un certain nombre de grandes bibliothèques municipales. Chaque institution acquière des ressources pour un public spécifique et des usages définis contractuellement selon des modèles économiques qui diffèrent selon les ressources et le type d’institution.

Le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche s’est en très grande partie auto-organisé en créant le consortium Couperin qui négocie pour l’ensemble de ses membres les conditions d’achat de l’essentiel des ressources acquises, dont certaines prennent la forme de groupements de commande portés par l’ABES ou par des établissements.

Acteurs

Pilotes

COLCANAP Gregory, directeur seo COUPERIN

AYMONIN David, directeur de l’ABES

Participants

ABES, ADBU, BnF, CEA, CEMAGREF, CLEO, CNRS, Couperin, IFP, IFREMER, INRA, INSA, INSERM, Institut Pasteur, INIST-CNRS, IRD, MCC, MENESR, RNBM