BSN 6 : archivage pérenne

Objectifs

Le coût à venir de l’archivage numérique pérenne est tel qu’il nécessite une politique nationale portée au niveau interministériel et facilitant des coopérations et une mutualisation des efforts. BSN doit constituer un des lieux visibles de cette synergie. Dans ce cadre, plusieurs points sont étudiés parmi lesquels la typologie de données à conserver sur le très long terme, les moyens de rationnaliser les pratiques des opérateurs existants et ainsi de réduire les coûts, la prise en compte l’archivage pérenne dans les contrats des établissements et son financement dans la durée, les conditions de l’obtention de l’agrément des Archives de France, et l’organisation et l’assise juridique de l’ensemble.
Cadre général

Le Centre informatique national de l’enseignement supérieur (CINES), officiellement mandaté par le MESR depuis 2008 pour l’archivage pérenne, en donne la définition suivante :

« L’archivage pérenne du document numérique a pour objet d’assurer une triple fonction : conserver le document, le rendre accessible, en préserver l’intelligibilité. Ces trois services étant conçus sur le très long terme ». La question de l’archivage pérenne ne concerne donc pas seulement les données numériques elles-mêmes mais aussi l’accès permanent à ces données.

Plusieurs types d’objets numériques ont besoin d’être conservés :

  • la production des établissements, notamment les thèses, les documents pédagogiques, la production scientifique, et les archives administratives ;
  • les données issues d’opérations de numérisation : documents analogiques reproduits sous forme numérique, collections patrimoniales comme sources de la recherche, thèses numérisées ;
  • l’édition électronique et les ressources acquises auprès d’autres producteurs ;
  • les données brutes de la recherche –hors du périmètre de BSN 6, dans la mesure où une enquête est actuellement menée par le groupe de travail BSN 10 pour en estimer le volume et les spécificités.

La complexité des enjeux technologiques liés à l’obsolescence rapide des supports et des formats implique des coûts très élevés de fonctionnement, rendant nécessaire les coopérations nationales et internationales, notamment européennes, visant à mutualiser les infrastructures et les activités de veille et de recherche sur ce thème.

Acteurs

Pilotes

MASSOL Marion, Responsable Département Archivage et Diffusion CINES

DUPLOUY Laurent, Responsable Département Numérisation BnF

Participants

AAF-AURORE, ADBU, BnF, BSN7, BSN10, CCSD, CEA, CINES, CNRS, EPRIST, HumaNum, INSERM, MCC, MENESR, PERSEE, RNBM