BSN 4 : Open Access

Volet archives ouvertes

Les archives ouvertes constituent une des formes majeures de l’accès ouvert à la science. A la différence des nouveaux modes de publication qui reposent sur de nouvelles pratiques éditoriales, les archives ouvertes privilégient la relation directe entre les chercheurs, tout en intégrant une modération, technique et scientifique, des contributions.

La communication scientifique directe est rendue possible par le dépôt effectué par les chercheurs ou leurs collègues en charge de la documentation scientifique dans des réservoirs spécifiquement dédiés à cet effet. La qualité des réservoirs impose que soit assuré l’archivage pérenne des documents.

Dans un souci de visibilité et pour permettre à l’ensemble des établissements d’offrir à leurs enseignants-chercheurs et chercheurs un accès à un répertoire d’archives ouvertes de qualité, le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, en lien avec des collectifs de chercheurs, a soutenu le développement de la plateforme HALdéveloppée par le CNRS (CCSD).

En 2006, un protocole d’accord a été signé entre les universités et de nombreux organismes afin que la plateforme HAL devienne une plateforme commune à forte visibilité internationale.

Une nouvelle convention a été signée le 2 avril 2013 1. (La convention)

Elle s’est accompagnée de la création d’une unité mixte de service, le Centre pour la communication scientifique directe (CCSD), qui regroupe le CNRS, l’INRIA et l’université de Lyon.

Demander la création d’un portail spécifique dans HAL

Certains établissements ont choisi de développer leur propre archive institutionnelle. Plusieurs de ces archives répondent aux critères de qualité du protocole HAL et par la signature de la nouvelle convention, elles s’engagent au reversement du texte intégral de leur contenu dans HAL.

Archives institutionnelles

Acteurs

Pilotes du groupe

DUCHANGE Nathalie, INSERM
MOUNIER Pierre, Le Cléo
BERTHAUD Christine, CCSD

Participants

ADBU, ANR, BSN1, BSN7, Couperin, EPRIST, INSERM, MENESR, UNESCO


1. Proposer, dans une logique de co-construction, des outils et procédures communs pour le développement des archives ouvertes : interopérabilité de HAL avec les archives institutionnelles des établissements partenaires, systèmes communs d’identifiants et de stockage pérennes, stratégies communes d’exposition des archives ouvertes sur le Web…
Diffuser des recommandations et des bonnes pratiques permettant d’aider de nouveaux acteurs à développer les archives ouvertes en rejoignant l’initiative commune de mutualisation.
Veiller à l’articulation des archives ouvertes avec les autres dispositifs et projets de la Bibliothèque scientifique numérique (utilisation de référentiels communs, archivage pérenne, formation) ainsi qu’avec d’autres projets au niveau international ou européen.
Renforcer la communication autour des archives ouvertes : sensibilisation des organismes et des instances d’évaluation, accompagnement des chercheurs et des équipes, promotion des publications en libre accès, valorisation de la démarche de mutualisation des archives ouvertes. Retour